Afin de visualiser l'animation veuillez mettre à jour le player Flash : Adobe player Flash
La commune aux cent villages

CHAPNIERS (CHANIERS depuis 1708) vieux bourg aux maisons grises se situe sur la rive droite de la Charente, à la limite naturelle de deux terrains complémentaires.

> Au Nord, coteaux boisés aux lieux dits significatifs, La Taillée, Le Taillis, La Cognée, La Font du Loup ; terres rendues progressivement à la culture comme en témoigne le village des Essarts (essart signifiant déboiser, défricher).

> Au Sud, la plaine, la champagne, les terres céréalières. Mais c’est bel et bien le fleuve Charente qui régule encore sa vie et favorise les échanges, village de Chauveau et du Port-Hublé.

De part son climat tempéré et un ensoleillement généreux, la Saintonge est très vite devenue une terre d’accueil. Les Romains d’abord ont su en faire une région prospère. Notre église repose d’ailleurs sur les vestiges d’une villa Gallo-Romaine. Les Sarrasins au VIIIème siècle et les Normands au IXème siècle dévastèrent la bourgade.

Autre tête illustre, autre époque, Aliénor d’Aquitaine s’installa au Prieuré dans le bas bourg. Chaniers se plia aux volontés de l’occupant anglais avant d’être définitivement rattachée à la couronne de France en 1375.

Sous le règne de Colbert, Chaniers connut une époque faste avec le développement de la navigation fluviale, la construction du moulin royal de la Baine. En 1850, on comptait 2522 habitants. Mais l’exode rural la toucha cruellement (1934 habitants en 1947).

Aujourd’hui avec une superficie de 2653 hectares utilisés en majeure partie par l’agriculture, 3231 habitants et 120 hameaux, Chaniers s’efforce à la fois de rester une commune à vocation rurale et de profiter de Saintes pour développer son industrie.

 

Recherche
conseil municipal
 
 
 
 
Le bac (passage de Chaniers à Courcoury et inversement) est ouvert. L'accès est gratuit.
Conseil municipal / Le prochain Conseil Municipal se tiendra lundi 10 juillet 2017 à 20h30
Elagage / Entretien de la ligne électrique 400 kV