Fleuve Charente

Natif de Cognac, François 1er disait de la Charente : « Cette rivière est la plus belle de mon Royaume »

Le fleuve délimite la partie Sud de la commune. Il s’y écoule alors en pente douce jusqu’à l’estuaire de Rochefort où il se jette dans l’Océan Atlantique, après avoir traversé les départements de la Haute-Vienne, de la Charente, de la Vienne et de la Charente-Maritime sur quelques 360 kilomètres.

Naviguer

La Charente est navigable d’Angoulême à Rochefort. Les bateaux de passage peuvent profiter gratuitement de notre ponton de 54 mètres de long pour faire escale à Chaniers (en informer préalablement la mairie).

Se balader

Un chemin permet de relier le Communal (au niveau du bac) au site de la Baine, propice à une balade bucolique jusqu’à l’écluse. Pour cela, il vous faut remonter la rue Aliénor d’Aquitaine et emprunter la rue Abbé Vieuille le long de l’église Saint Pierre.

Vous pouvez également emprunter le bac afin de poursuivre la balade en rive gauche, sur l’ancien chemin de halage.

Adepte des balades à vélo, vous pourrez bientôt emprunter la Flow Vélo, nom de la véloroute qui traversera la commune de Chaniers et permettra de relier Thiviers en Dordogne à l’île d’Aix.
> En savoir plus sur la Flow Vélo

Se baigner

En juillet/août, une plage aménagée et surveillée vous permet de profiter de la fraîcheur du fleuve.

S’émerveiller et respecter

Le fleuve et ses rives regorgent d’une incroyable biodiversité. Parmi des centaines d’espèces animales et végétales, certaines sont rares et menacées. Pour préserver la biodiversité, l’ensemble de la vallée de la Charente est inscrite dans le réseau Natura 2000 (réseau européen d’espaces naturels identifiés pour la qualité, la rareté ou la fragilité des espèces animales ou végétales et de leurs habitats naturels).

Voici quelques espèces emblématiques du fleuve et de ses rives :

  • L’alose, l’anguille et la lamproie
  • Le héron cendré, le martin pêcheur, le grand cormoran et la cigogne

Cinq des espèces présentes et trois habitats se sont raréfiés au point d’être en voie d’extinction mondiale ou européenne : le Râle des genêts, le Vison d’Europe, l’Angélique à fruits variables, la Grande mulette, la Rosalie des Alpes, ainsi que les cladiaies tourbeuses, les frênaies alluviales et les pelouses rupicoles calcaires.

Pose de matériels de détection du Vison d’Europe et de surveillance du Vison d’Amérique et du Raton laveur dans le cadre du programme Life « Vison d’Europe »

Le Vison d’Europe est l’un des mammifères les plus menacés de France. L’espèce est classée en danger critique d’extinction au niveau mondial et national. L’un de ses derniers noyaux de population en France est le bassin de la Charente.

La destruction, dégradation et fragmentation des zones humides, la concurrence avec le Vison d’Amérique et les collisions routières sont les principaux facteurs responsables du déclin de l’espèce.

Pour répondre aux objectifs de sauvegarde du Vison d’Europe, le programme européen LIFE prévoit des opérations d’amélioration des connaissances sur la répartition, la biologie et l’écologie du Vison d’Europe et des espèces concurrentes sur le bassin versant du fleuve Charente.

Dans ce cadre, des dispositifs de détection seront mis en place sur la commune de Chaniers, en différents endroits stratégiques des bords de Charente.

 

Merci de ne pas toucher les matériels et de nous signaler tout problème au 05 56 25 86 54.

> En savoir plus sur le programme LIFE